Courant de pensées qui tend à se généraliser, certains font du wokisme sans le savoir... comme Monsieur Jourdain faisait de la prose... La controverse arrive quand les oppresseurs sont désignés de la même façon que les revendicateurs d'oppressions, selon donc la majorité ou la minorité. Dans la vision Woke, la majorité est l'oppresseur et la minorité : l'oppressée ; ce raccourci me parait un peu simpliste et facile... Et ce, sans contestation possible, puisque c'est le nombre qui les défini. Mais ce n'est pas tout aussi simple. Alors entre victimisations réelles ou fantasmées, et flagellation de certains autres, le wokisme ne peut laisser personne indifférent. 


letumulte.fr